Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

! Hola Madrid !

Publié le

Cap au sud ! Grâce au cadeau d’anniversaire offert par les collègues et au choix très avisé de Madame, nous voici partis vers la capitale espagnole. Objectif, participer au Rock’n’Roll Marathon de Madrid (un peu) et visiter des contrées inconnues (beaucoup) et un peu plus chaudes que nos habituels voyages. Heureusement que nous ne sommes que fin avril car il y fait déjà chaud (20 à 25° suivant les jours) et très beau (vive les légers coups de soleil). Format de vacances plus court qu’à l’accoutumée, 10 jours, avec moins de déplacements, mais qui devrait quand même nous permettre de bien en profiter et d’user un peu plus la voiture.

1 600 km en 2 étapes pour rejoindre Madrid l’avant-veille de la course, histoire de ne pas être trop crevés et de repérer les lieux tranquillement le samedi.

Samedi consacré à la reconnaissance des lieux de départ et d’arrivée de nos courses. Départ donné à la célèbre fontaine de Cibeles (Fuente la Cibeles) en direction du Paseo de la Castellana, les Champs-Elysées madrilènes, et arrivée dans le parc du Retiro, énorme espace vert à deux pas du centre ville où nous assistons à la mise en place des derniers mètres de la course qui, bonne nouvelle, sont en légère descente.

! Hola Madrid !

Une fois ces points stratégiques repérés, nous traversons la ville en métro pour aller chercher nos dossards et nos cadeaux !!!

Glups, l’inscription a bien été effectuée, va falloir courir :-(Glups, l’inscription a bien été effectuée, va falloir courir :-(

Glups, l’inscription a bien été effectuée, va falloir courir :-(

Une fois ces formalités effectuées, on profite de la pasta party offerte (8€ au marathon de Paris…) pour prendre un goûter à base de spaghettis ! Finalement, ce n’est pas si dur de manger à 16 heures.

! Hola Madrid !

Rassasiés, nous effectuons une petite balade digestive en centre ville, puis retour à l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil. Bilan de cette première journée, Madrid n’est pas du tout une ville plate. Je comprends mieux le profil altimétrique de la course !

! Hola Madrid !
! Hola Madrid !! Hola Madrid !

Dimanche matin sans grasse matinée et lever aux aurores pour gagner la ligne de départ. Le 10km part à 8h30 avec 6 999 participants et Madame, 30 minutes avant les 15 000 du marathon et 7 000 du semi (au total, il y aura 22 656 arrivants dont 11 370 sur marathon et 5 686 sur le 10 km).

Parcours quasi en aller-retour pour le 10km avec 5km de gros faux plat montant le long du Paseo de la Castellana jusqu’au stade Santiago Bernabeu puis retour vers le parc du Retiro.

Le parcours du marathon permet de davantage visiter la ville et de faire du toboggan avec ses multiples montées et descentes. Le ton est donné dès le départ avec 7 km de montée en faux plat. Au moins, pas de risque de partir trop vite comme à Paris avec la descente des Champs-Elysées ! Passage très sympa en centre ville un peu avant la mi-course (Gran Via, Plaza Mayor, palais royal) avec beaucoup de spectateurs avant d’aller faire un tour à l’ouest de la ville (Casa del Campo) où je comprendrais mieux pourquoi il y a un téléphérique ! Grosse montée avec une ambiance digne de l’Alpe d’Huez puis retour vers le centre ville par de nouvelles descentes et longues montées qui font mal après 35 km ! C’en est trop pour mes muscles fragiles et trop peu entrainés qui se déliteront progressivement après 2 heures de course. Heureusement le Cohéban me permettra de finir ma transformation en momie et surtout de me traîner jusqu’à l’arrivée.

Le 1er selfie de Toutankhamon !

Le 1er selfie de Toutankhamon !

Contents de nos courses respectives et de nos belles médailles de finishers, on rentre tranquillement à pied à l’hôtel histoire de se dégourdir un peu les jambes.

Le cadeau et la médaille de Madame

Le cadeau et la médaille de Madame

Et ceux de Monsieur.

Et ceux de Monsieur.

Ca y est, les vacances peuvent vraiment commencer !

Commenter cet article